Vigile / Hyam Zaytoun

Un premier roman haletant, dont la coloration mythologique vient éclairer le témoignage suffocant d’une femme piégée dans une situation interdite, suspendue. L’autrice plonge dans ses entrailles vertigineuses, et parcourt son propre Enfer pour y reconquérir son amour, son Eurydice, à qui l’on a fait la sentence d’une mort certaine.

C’est à l’aide d’une plume singulière et très prudente que Hyam Zaytoun confesse l’histoire d’une détresse et un état d’urgence qui ne compromettra pas sa détermination et sa fidélité envers l’homme qu’elle aime. Le récit, pudique, narre un temps figé dans lequel le·a lecteur·rice est capturé·e, captivé·e. Chaque mot lacère et coordonne une pulsation sur laquelle le cœur du·de la lecteur·rice se greffe et dont la respiration est convulsive. Pourtant pétri de doutes, Vigile est un roman qui rattrape l’espoir et expose un aperçu de l’amour inébranlable. Pour autant, si la maîtrise émotionnelle dont fait preuve la narratrice permet d’échapper au narcissisme, elle freine, selon moi, un véritable mouvement vers le·a lecteur·rice dont l’éclosion totale dans l’histoire peut parfois être mise en péril.

C’est une nuit blanche que nous avons passée là. Tu souris et demande À partir de quand dit-on vraiment qu’elle est blanche ? Un tour inverse de cadran, une lune absente, qui font croire que rien n’est arrivé ? […] Est-ce un rêve, mon amour, que je fais cette nuit pour toujours, à ne vouloir pas de demain ?


2019 – Le Tripode

À retrouver (en autres) à la bibliothèque des Champs Libres !

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue