Le bal des folles / Victoria Mas

Pour son premier roman, Victoria Mas nous décrit la vie quotidienne de trois femmes internées à la Pitié-Salpêtrière et de l’une de leurs infirmières-gardiennes.

Avec quatre personnages de fiction, l’auteur aborde le volet de la condition des femmes du Paris du XIXe siècle où chaque déviance, chaque tentative d’émancipation en dehors du rôle qui leur était assigné par la société était potentiellement sanctionné par un internement. « Entre l’asile et la prison, on mettait à la Salpêtrière ce que Paris ne savait pas gérer : les malades et les femmes » Victoria Mas.

Le roman débute en 1885, quelques semaines avant le «bal des folles », ce bal célébré à la mi-Carême où les pensionnaires, pour leur plus grande joie, se costumaient le temps d’une soirée devant un Paris mondain venu s’encanailler et chercher du sensationnel en pénétrant dans l’enceinte de l’hospice.

La Pitié-Salpêtrière est aussi au centre des travaux sur l’hystérie et l’hypnose du renommé neurologue Charcot et de son expérimentation sur les patientes dans des séances publiques devant un auditoire avide.

Dans un style simple et agréable, Victoria Mas donne la voix à ces femmes injustement mises au ban de la société.

Le bal des folles a reçu le Prix Renaudot des Lycées 2019 et Mélanie Laurent travaille à une adaptation cinématographique.

Albin Michel, 2019.

A retrouver (entre autres) dans les bibliothèques de Rennes.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue