Les Graciées / Kiran Millwood Hargrave

Chasse aux sorcières au-delà du cercle polaire, tirée d’une histoire vraie.

On sait que la vie au XVIIe siècle n’était déjà pas facile pour les femmes; imaginez maintenant celle de la communauté de femmes de Vardø, retrouvée amputée de ses hommes du jour au lendemain, en plein hiver glacial comme seul le grand nord de la Norvège sait les faire. Ajoutez à cela un fanatisme religieux qui leur amène un homme bien décidé à faire le ménage dans les hérétiques Samis qui peuplent la région, et vous obtenez Les Graciées, ou du moins sa trame principale. Car c’est avant tout un récit de la vie rude et austère de ces femmes dans ce coin de terre reculée qu’est Vardø, où le soleil est rare et les hivers trop longs, que nous propose l’autrice. Maren, habitante du village de Vardø dont le père, le frère, et le fiancé viennent de mourir, et Ursula, jeune épouse contre son gré du délégué chargé des affaires de sorcellerie Absalom Cornet, se découvrent et se lient contre l’adversité, l’époque, les hommes, la haine aveugle et le fanatisme. On ne peut s’empêcher de frémir devant la plume poignante et criante de réalisme de Kiran Millwood Hargrave, tant l’absurdité des affaires des hommes est toujours autant d’actualité…

Le pasteur peut bien penser que leur survie après la tempête tenait du miracle, Maren est désormais persuadée que Dieu se serait montré plus clément en noyant tout le village.

2020, Robert Laffont

Sur le même sujet: « De la part du diable« , de Aina Basso

A retrouver (entre autres) à la bibliothèque Bourg-L’Evesque.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole? Consultez son catalogue