Meryem / Meryem Aboulouafa

On confine, on déconfine ? Nos mines déconfites en disent long sur l’usure qui nous gagne. Au fil des semaines, les attestations succèdent aux attestations, les espoirs aux déceptions. Y aura-t-il de la neige à Noël ?

En tout cas, les bibliothèques rouvrent progressivement au public, vous allez pouvoir revenir nous voir, parfois seulement en déambulation, certes, mais les collections seront bien accessibles.

Alors, quelques livres pour la fin de semaine, des albums pour les enfants ? Ou alors, se laisser happer par les mélodies envoûtantes de Meryem Aboulouafa ? J’ai découvert ses sons ouatés tout récemment, ils s’accordent à merveille avec ce début d’hiver dans lequel nous nous coulons doucement.

Elle s’exprime essentiellement en anglais, mais le plus beau titre, à mon sens, de l’album, est chanté en arabe, et ça donne vraiment envie de se mettre à étudier la langue :

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue