Don’t fake your smile / Kotomi Aoki

Un triangle amoureux entre adolescents qui aurait pu être une histoire classique… mais en une seule nuit, leurs vies ont basculés.

Gaku était autrefois un garçon à problèmes, mais depuis qu’il a rencontré la lumineuse Niji, il s’est assagi. Il vit désormais un quotidien de lycéen ordinaire, en compagnie de son meilleur ami, Hiyori. Gaku aime en secret Niji, devenue depuis vice-capitaine du club de judo. Mais aucun de ces trois-là n’était prêt à ce que la vie allait leur faire subir. Entre le coming-out pudique de l’un, les méprises de l’autre, et surtout l’agression sexuelle infligée à la dernière… Comment se construire à l’adolescence, entre douleur, secrets, culpabilité et faux-semblants ?

Je suis tout de suite rentrée dans l’histoire: entre les dessins classique dans le genre mais dignes d’un bon shōjo et l’intrigue de l’histoire très intéressante. J’ai été surprise par le triangle amoureux. On a tendance à être habitué à deux garçons amoureux de la même fille. Là nous avons un des garçons qui a des sentiments pour son ami, qui lui est amoureux d’une jeune fille. Premier bon point pour moi, pour cette petite touche d’originalité.  
Autre bon point l’intrigue ! Nous suivons une jeune fille qui subit une agression, ce qui va nous amener à aborder des sujets variés comme : le post traumatique, comment vivre après une tentative de viol, une agression dans la rue ou autre. Comment se reconstruire, ne plus avoir peur. Comment réapprendre à faire confiance à son corps et ses sentiments, mais aussi aux autres.

Malgré le sujet lourd abordé dans le manga et une atmosphère pesante, plusieurs touches d’humour bien amenées, nous aident à relativiser au cours de la lecture.

2020 (Akata)

Pour découvrir le premier chapitre: ici

A retrouver (entre autres) à la Bibliothèque la Bellangerais

Vous êtes abonné.e dans une autre bibliothèque de la métropole?
Consultez son catalogue