Si tu vois ma mère / Nathanël Guedj

Œdipe toujours roi ! Pourrait-on dire en visionnant ce premier long métrage de Nathanaël Guedj qui est un concentré d’humour de psychanalyse et surtout d’émotion. Cette comédie explore les étapes décisives du deuil avec l’art subtil du décalage.

Max, la trentaine perd sa mère, brutalement. Mais son fantôme envahissant va désormais surgir dès qu’il tentera de s’affranchir de sa bienveillante mais étouffante tutelle. Ainsi s’immisce-t-elle dans le couple naissant entre max et une jeune psychanalyste.

Le jeune ophtalmologue se complaît dans un déni de la mort qui confine à l’aveuglement.

 Félix Moati, excelle dans cet exercice qui exige intelligence de la répartie, face à une Noémie Lvovsky tout en ambiguïté.

Le fil narratif est simple, mais le schéma œdipien tiré jusqu’à sa plus comique tension se noue à celui de la rencontre sentimentale. Nathanaël Guedj réussit là une comédie touchante et bien interprétée, dans laquelle le rire le dispute à l’émotion.

2019

En téléchargement ou streaming sur la médiathèque numérique

https://youtu.be/wJvRP2Fuv4s?list=RDwJvRP2Fuv4s