Et Tilly qui croyait que… / Eva Staaf – Emma Adbage (ill.)

Du jamais vu !

En tous cas pour ma part. Je n’ai effectivement jamais lu un album qui évoquait ce genre de thèmes de cette façon. Les auteures nous montrent au travers du regard de deux enfants sensibles et éveillés, la diversité socio-culturelle de tout un immeuble. On y voit les conditions de vie parfois déplorables de certains enfants, dessinées par l’excellentissime Emma Adbage comme on dessine d’habitude de mignons petits animaux craquants. Oui ici, tout en jolies couleurs, ce sont des salles de bains crasseuses et des mamans qui fument clope sur clope devant leurs bambins. Et la petite Tilly et son pote Martin discutent de tout cela. Avec toute la sensibilité dénuée de tabous et de préjugés des enfants.

Tout ceci est extrêmement subtil… Les auteures ne disent pas qu’il est fantastique de vivre dans la misère, ou dans la crasse, ou sans la présence des parents, ou dans un appart surpeuplé. Non bien-sûr que non. Mais elles ne disent pas non plus que c’est tragique. Car tout est vu, vécu et commenté par deux enfants, et les enfants n’ont pas le même rapport au monde que les adultes.

Outre les illustrations superbes l’écriture aussi est parfaite, pour un premier pas dans la littérature jeunesse pour Eva Staaf, quelle réussite !!! Mais qu’ont-elles de plus à la fin ces suédoises pour être si douées ????!!!!!

Mon grand coup de coeur de cette fin d’année, sans aucun doute.

2020

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la métropole ?
Consultez son catalogue.