La mort d’une sirène / Thomas Rydahl, A.J. Kazinski

Dans le Copenhague de 1834, Hans Christian Andersen a trois jours pour prouver son innocence dans le meurtre particulièrement sordide d’une prostituée.

Des plus immondes cloaques au palais royal, le jeune futur conteur traquera la vérité, aidé de la sœur de la victime. Passionnant, palpitant, ce policier historique étonnant mêle habilement fiction et réalité biographique et littéraire, et réserve un plaisant coup de théâtre.

Attention, deux auteurs peuvent toujours en cacher un troisième ! Derrière le pseudo d’A.J. Kazinski écrivent les danois Anders Rønnow Klarlund et Jacob Weinreich. Leur collaboration avec leur compatriote Thomas Rydahl est inédite. Hans Christian Andersen, quant à lui, a tenu un journal tout au long de sa vie, sauf…en 1834, justement, une année avant de se lancer dans l’écriture de contes…

Robert Laffont, 2020

A retrouver (entre autres) dans les Bibliothèques de Rennes

Vous êtes abonné(e)dans une autre bibliothèque de Rennes Metropole?
Consultez son
catalogue