Dans les vestiaires / Timothé Le Boucher

Huis-clos qui sent la sueur, la testostérone et la brutalité de l’adolescence, Dans les vestiaires aborde les coulisses d’une vie scolaire, le quotidien terrible et pesant de jeunes garçons et filles coincé·es dans des dynamiques de rivalité suffocantes. Survivre à tout prix, à quel prix ?

À l’instar de ses ouvrages suivants, Ces jours qui disparaissent et Le patient , Timothé Le Boucher explore la psyché humaine mais décortique ici le monde sans pitié du collège, dans toute sa cruauté et son système hiérarchique. Une réédition de ce début 2021 permet de rappeler, tristement, que le harcèlement scolaire est toujours d’actualité et fait de nombreuses victimes qui pâtissent souvent toute leur vie des traumatismes causés par les coups et l’humiliation quotidienne.

Bien qu’à mon sens cette bande dessinée présente quelques lacunes, elle reste primordiale pour informer, présenter un état des lieux de la réalité et des comportements d’adolescents soumis aux injonctions de pouvoir et de domination alors cristallisés par leurs complexes, leurs interrogations et transitions physiques. Sans artifice mais avec un réalisme alerte, l’auteur plonge le·a lecteur·rice dans une tension insidieuse permanente et en fait un·e témoin interdit·e, dérouté·e et presque voyeuriste des relations féroces entre les membres d’une micro société.

Si le scénario manque parfois de sensibilité, et c’est peut-être en cela que le livre est aussi très réussi, Timothé Le Boucher évite l’écueil d’une construction manichéenne mais rapporte à juste titre l’évolution des sentiments, des positions de chacun jamais tout à fait victimes, jamais complètement bourreaux. Même si, à titre personnel, j’aurai souhaité la proposition de quelques clés et solutions pour lutter contre le harcèlement, Dans les vestiaires percute son lectorat pris au piège, de même que ces adolescent·es, dans cette cage et le système scolaire violent connu de tous·tes mais voilé par la société qui pousse jusqu’à l’intolérable, l’inévitable.


2014 (réédition en 2021 avec le nouveau titre Dans les vestiaires) – La boîte à bulles

À retrouver (en autres) à la bibliothèque des Champs Libres !

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue