Impact / Olivier Norek

Climatosceptique ? Olivier Norek a quelques mots pour vous…

[…] avec les efforts de chacun pour que rien ne change, le « Monde d’Après » était condamné avant même d’avoir vu le jour.

p. 296

Toute la question du roman tient dans cette question que Norek fait dire à un membre du cabinet du Président: « On agit quand, pour de vrai ? »

Car c’est là le fil rouge de l’histoire. Virgil Solal, ancien policier, perd sa fille à peine quelques secondes après sa naissance, suite à une infection pulmonaire liée à la pollution. C’est le point de rupture après tout ce dont il a été témoin dans sa vie, et il décide de changer les choses par lui-même, puisque personne ne semble vouloir le faire: inaction des gouvernements et des tribunaux, trop de pirouettes pour permettre aux multinationales de se dérober face aux conséquences de leurs actions.

L’écoterrorisme est un sujet abordé par beaucoup de blockbusters américains mais Olivier Norek se distingue par la bienveillance qu’il ressent pour son personnage et son engagement humanitaire. Si les diatribes les plus radicales concernent surtout le salut de la planète au détriment des humains (les fameux « nous sommes le virus »), ici Solal n’a qu’une cible: les pollueurs, les banques, les exploitants, les 1%. Le roman commence comme un thriller, mais il devient finalement un réquisitoire (littéralement !), avec de nombreuses sources et preuves à l’appui, qui mis bout à bout glacent le sang. Mention spéciale au Président et ses demi-mesures qui vous arracheront peut-être un sourire entendu…

Prêcheur converti ou ignorant de ces questions, ce thriller qui réussit à condenser toutes les problématiques de ces dernières décennies pourra soit vous conforter dans vos opinions, soit vous alerter. Dans tous les cas, il ne vous laissera sûrement pas insensible…

Michel Lafon, 2020

À retrouver (en autres) à la bibliothèque de Bourg-L’Evesque.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue