Everything tasteful / Lala &ce

Vous connaissez la série « j’aime pas le jazz mais ça j’aime bien! » ou « j’aime pas le classique mais ça j’aime bien » et bien moi j’aime pas trop la trap mais j’aime bien Lala &ce (prononcé Lala Ace). Mais dis Roselyne, c’est quoi la trap ?

Je deviens sûrement un peu « vieux con » mais je ne comprends pas grand chose à l’engouement sur la trap, courant musical issu du rap du sud des Etats-Unis (dirty south). Pourtant le phénomène connaît depuis plusieurs années un vif intérêt dans toutes les cours de collèges et lycées et le genre est prisé par les jeunes amateurs et amatrices de rap. Les femmes sortent bien leur épingle du « game » et les Lous et Lala pourraient bien devenir plus qu’une mode passagère.

Jeune franco-ivoirienne, originaire de Lyon et londonienne aujourd’hui, Lala &ce abandonne une carrière dans la finance pour se lancer dans la musique et on se dit qu’elle va bien combiner les deux si elle poursuit dans cette voie.

Le rythme est sensuel, tropical et lancinant et on se laisse porter tout au long de l’album sur les textes autotunés avec une production « chopped and screwed », sorte de remix electro-rap brumeux, sombre et planant qui ralentit le tempo. Une musique parfaite pour enchaîner les kilomètres oniriques en période de couvre-feu.

https://www.franceculture.fr/player/export-reecouter?content=0509bc92-d4cb-4f1d-ae7b-d2d6998bf4d8

&ce Recless, 2021.

À retrouver (entre autres) sur le pôle Musiques de la Bibliothèque

Vous êtes abonné.e dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue