Bowie : les livres qui ont changé sa vie / John O’Connell

« Bowie était très joueur et la liste du Victoria & Albert Museum n’était qu’un élément du jeu qu’il affectionnait particulièrement : mettre en scène sa propre mythologie. » J. O’Connell (introduction)

David Jones découvre la littérature avec son demi frère, Terry Burns, qui lui fait lire Sur la route de Jack Kerouac. Il a 12 ans. Quatre ans plus tard, il arrête l’école et préfère se construire sa propre culture en se nourrissant de lectures qu’il aime aussi partager. Devenu David Bowie, il se constitue une bibliothèque très éclectique qu’il transporte dans des malles (conçues spécialement) lors de ses nombreux voyages en train.

A l’occasion de l’exposition David Bowie Is au Victoira & Albert Museum en 2013, Bowie rédige une liste des 100 livres qui l’ont marqué. Dans un texte court, John O’Connell remet chacun des titres dans le contexte, explique en quoi ils influencent l’artiste et les associe à un morceau de musique et une lecture complémentaire.

Un bon prétexte pour (re)découvrir la complexité de cet artiste de génie.

Presses de la cité, 2020

Un livre à retrouver à la Bibliothèque des Champs Libres

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la métropole ?
Consultez son catalogue

Associé à « Sur la route » de Jack Kerouac (1957)