Iskari T1 – Asha, chasseuse de dragons / Kristen Ciccarelli

Asha est une jeune femme puissante qui porte fièrement son titre de Porteuse de Mort. Mais voilà, elle vit dans un monde d’hommes où le secret et la manipulation gouvernent. Et finalement elle reste une enfant qui loue son père comme un dieu.

Il était une fois, une guerrière puissante et redoutée nommée Asha qui chassait les dragons pour expier ses fautes passées. Ces créatures étaient tellement attirées par les histoires – qui les rendaient plus forts – qu’elles ne résistaient pas à la tentation de venir les écouter lorsque quelqu’un se mettait à les conter. C’est pour cela que les contes et légendes ont été interdits du royaume, et c’est pour cela que Asha dépassa cette loi pour les attirer lors de ses chasses. Et un beau jour, elle se brûla.

Dans une ambiance levantine, Kristen Ciccarelli nous conte une histoire loin d’être banale. Elle nous dresse le portrait splendide d’un monde où raconter des histoires donne la puissance et le feu aux dragons. Elle nous raconte l’histoire d’un personnage féminin fort mais si fragile à la fois. Elle nous impose la colère face à ses esclavagistes ou la joie devant une toute petite romance (extrêmement) maladroite et compliquée.
Les chapitres vont être entrecoupés par les récits de l’Ancien, ce dieu qui a trahi les hommes. Et ces contes ne sont pas présents pour rien. Ils nous expliquent ce qu’est réellement l’Iskari, l’Ancien et les autres personnages mythologiques nommées dans l’histoire. Pour comprendre le présent, il faut connaitre la vérité du passé.

Que la mort m’envoie ses pires épreuves !
Le froid glacial pour geler l’amour dans mon cœur. Le feu pour réduire mes souvenirs en cendres. Le vent pour me forcer à franchir sa porte. Et le temps pour mettre à l’épreuve ma loyauté. Je t’attendrai.
Je t’attendrai à la porte de la Mort.

Ce roman est une merveille ! Et j’aurais dû commencer par là. On croit chaque mot que l’autrice pose.
On y croit quand elle parle du Roi bon et miséricordieux.
On y croit quand elle raconte le danger des contes.
On y croit à de nombreuses reprises.
Et c’est bien ce qui fait la beauté de son récit. Bien qu’évidemment il y ait quelques défauts ou, du moins, des points qui laissent perplexes.

2019, Gallimard jeunesse

Premier tome à retrouver, entre autre, dans les bibliothèques de Rennes ou en numérique

Idem pour le second.

Et le tome 3 à venir prochainement !