Le corps des femmes / Laure Adler

Entre essai et beau livre, promenade personnelle au pays de la femme dans l’art, avec pour objectif de

comprendre et de retracer de quelle manière le corps des femmes a été le sujet obsédant de l’histoire de la peinture occidentale.

L’historienne et biographe confirme que le désir et le corps féminins sont perçus par les hommes comme de dangereux révolutionnaires.

Sous l’oeil masculin, la « femme regardée » se trouve d’abord réduite à quelques attributs sexualisés (vulves, seins, chevelure, ventre, fesses), jusqu’à la rupture moderne où, telle la baigneuse nue du Déjeuner sur l’herbe de Manet, ce sont elles qui soudain « nous regardent ». Berthe Morisot, en représentant  la Nourrice Angèle allaitant Julie Manet, peint une femme payée par l’artiste elle-même, pour s’occuper de son enfant. La dimension politique et transgressive ouvre la voie à l’accomplissement des femmes. Avec la révolution féministe, les femmes retournent enfin leur regard sur elles-mêmes comme Frida Kahlo ou Cindy Sherman.

Si le statut des femmes artistes et la visibilité de leurs œuvres se sont améliorées, la lutte continue, dans l’art et dans la vie.

Albin Michel, 2020

À retrouver (entre autres) sur le pôle 5 de la Bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné.e dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue