Chez nous / Louise Candlish

Ils pensaient s’être séparés « intelligemment ». Ils avaient, en tout cas, trouvé un accord : ils habiteraient à tour de rôle avec leurs enfants dans leur belle demeure de Trinity Avenue, dans le sud de Londres. Mais l’histoire a mal tourné. Très mal tourné.

Un jour d’hiver, en rentrant chez elle, Fiona tombe sur des déménageurs. Tous ses meubles ont disparu, il y a des gens dans sa maison – un couple qu’elle n’a jamais vu lui annonce qu’il en est le nouveau propriétaire. Fiona essaie immédiatement de joindre son mari, mais son numéro est hors service. Et ses enfants, eux aussi, ont disparu. Cauchemar éveillé ? Cela ne fait que commencer !

Par un subtil et efficace procédé de narration à trois voix, sous forme de postcast ou document Word (celle de Fi, celle de Bram et celles d’anonymes qui donnent leurs avis), l’autrice remonte le temps et nous donne un aperçu du couple, Fi et Bram.
Comment une toute petite décision, peut mettre grave dans la mouise, et donner lieu à des événements dramatiques.
L’écriture est percutante, le suspens est mystérieux et diffuse une espèce de malaise, la construction est diabolique,  jusqu’aux dernières lignes …
Ce roman est le seul de cette autrice dans notre catalogue. Il est aussi dans la ligne de ceux de Liane Moriarty, autrice bien présente au catalogue.

Le coeur a une mémoire comme tous les autres muscles et, je dois l’admettre, le mien s’est serré en le voyant ainsi.

Chez nous est un thriller bien addictif (470 pages), qui tient son lecteur en haleine jusqu’à la dernière page.

Je n’en dirais pas plus mais je vous conseille de vous y plonger car après tout en ce moment c’est  » Chez nous » qu’il faut rester après 19h !

Sonatine, 2020

À retrouver (entre autres ) dans les biblis de Rennes

Vous êtes abonné·e dans une autre bibliothèque de la métropole ?
Consultez son catalogue