L’ami / Tiffany Tavernier

Tout va bien pour Thierry, jusqu’au jour où le GIGN vient arrêter son voisin et sa femme. La vie de Monsieur Tout-le-monde va voler en éclats ; pourquoi n’a-t-il rien vu, rien senti chez ce voisin qui était devenu son ami ?

J’adore les histoires de personnes « lambda » à qui il arrive des choses hors du commun ; immédiatement, je me mets à leur place, qu’est-ce que je ferais ? qu’est-ce que je ressentirais ?

Ce roman, je l’ai dévoré en un week-end, fébrilement, j’ai vécu toutes les émotions de Thierry comme si elles étaient les miennes ; la sidération, les « ça ne peut pas être lui, pas eux », la colère, le sentiment de trahison, la culpabilité de ne rien avoir vu, et chaque souvenir anodin qui n’a plus la même saveur.

La plume de Tiffany Tavernier m’a conquise tout de suite, toute en émotion, en subtilité, mais aussi dure parfois, brute, à l’image de ce quotidien chaviré qu’on suit avec le coeur un peu serré.

 » Pendant de longues minutes, je reste debout, le téléphone à la main. A quelques mètres, la télévision parle de l’état stationnaire de la petite Anne-Cécile, de ses parents à son chevet. J’imagine sa frayeur dans la forêt. Ses pauvres gestes pour se défendre.
Puis Guy, avec lequel j’ai bu tant de coups et partagé de si chouettes moments. Guy, dans la nuit de vendredi, le bras dressé au-dessus de son petit corps tandis qu’au même moment, avec Elisabeth, on regardait une comédie à la télé.
Et qu’on riait. « 

Un coup de coeur à retrouver aux Champs Libres, et dans les bibliothèques du réseau.