Le Jardin, Paris / Gaëlle Geniller

Années 1920, dans un cabaret parisien, plongeon dans un univers feutré, peuplé de fleurs…

Nous voici dans les coulisses du Jardin, un cabaret parisien, au milieu de tissus délicats, de paillettes, de lumières et… de fleurs. Les « fleurs », ce sont les danseuses du cabaret ; Hyacinthe, Muguet, Perce – Neige, Tournesol, Marguerite… et Rose.

Rose, 18 ans, le fils de la « fleur » qui dirige le cabaret. Rose, qui va danser pour la première fois, et le faire si bien qu’il va très vite attirer l’attention.
Soir après soir, les « fleurs » lui prodiguent conseils et soutien, et sous nos yeux Rose s’épanouit, s’affirme.

Si le thème du genre est incontournable dans ce roman graphique, il est traité avec beaucoup de subtilité. Rose, garçon dansant au milieu des femmes, évoque avec pudeur ce sentiment d’être « ni l’un ni l’autre », et semble s’en accommoder.

Quelle bonne idée d’avoir emprunté cette BD par hasard, car j’ai atterri dans un univers plein de poésie, de musique, d’amitié ; au-delà de mon attachement pour Rose et les autres « fleurs », chaque page est un petit bijou. Les couleurs, les détails, les ambiances si bien retranscrites qu’on pourrait presque sentir le parfum des fleurs, presque entendre le froissement du tissu des robes… quelle belle lecture !

Delcourt / Mirages , 2021

Disponible aux Champs Libres, et dans certains biblis du réseau…