Rural / Texte et photographies de Raymond Depardon

Un hommage aux paysans de moyenne montagne –« ces hommes et femmes qui persistaient à cultiver des territoires désolés étaient des sages, des philosophes, des héros » d’une agriculture à taille humaine – un témoignage d’une ruralité en voie de disparition, un livre social et politique, un livre moderne dans la décroissance.

Un des maîtres du photojournalisme, Raymond Depardon, qui a grandi dans une ferme de la vallée de la Saône – la ferme du Garet avec son père près du fourneau ouvre le luxueux catalogue de 86 clichés pleine page en noir et blanc d’une épure magnifique, d’une qualité d’impression époustouflante – est parti en Lozère, en Ardèche, en Haute-Saône à la recherche de la ruralité de son enfance, de 1993 au début des années 2000.Il a trouvé des collines à couper le souffle, des routes qui ne semblent mener nulle part, des places de village désertées, et puis les agriculteurs confiants, assis dans leur cuisine ou au travail, avec leurs bêtes, faisant la sieste au soleil, adossé contre un mur, tel Marcel Privat au Pont-de-Montvert, ci-dessous.


© 2020 Raymond Depardon

Raymond Depardon fait partie des lauréats des Perles du beau livre, sélectionnés dans la catégorie photographie par un comité de libraires.

Pour reconnaître ces stars rugueuses, voir ou revoir les films documentaires en cinéma direct, la trilogie de l’auteur : Profils paysans (de 2001 à 2008, L’Approche, Le Quotidien et La Vie moderne).

Fondation Cartier pour l’art contemporain, 2020

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la métropole ?
Consultez son catalogue.

Vous pouvez feuilleter l’album sur YouTube