Arbre de l’oubli / Nancy Huston

L’ Arbre de l’oubli était un rituel initié par le roi Agadja (Ouidah au sud du Dahomey) pour rendre les esclaves plus dociles et faciliter leur embarquement. Les hommes devaient tourner neuf fois (les femmes sept) autour de l’arbre dans le but d’oublier leur passé, leur maison, leurs enfants.

Faut-il ignorer le passé ou accepter que notre propre histoire soit la somme de toutes les autres ? En retraçant l’histoire de Shayna, et de ses parents Joël Rabenstein et Lili Rose Darrington , Nancy Huston invite à une réflexion sur la place du passé dans nos vies.

Par la construction même du texte, faite d’allers-retours d’un personnage à l’autre, d’une époque à l’autre, d’un lieu géographique à l’autre, elle démontre que chacun de nous est le fruit de milliers d’interactions qui se jouent sur plusieurs générations, lieux, confessions et statuts sociaux… L’évocation de l’histoire familiale des Darrington et des Rabenstein, lui permet d’évoquer les grandes cicatrices de notre histoire : l’esclavage et la Shoah. Puis s’immisçant dans l’intimité des trois personnages principaux, elle aborde des sujets sociétaux essentiels qui font débat aujourd’hui : la filiation, la recherche d’identité, le racisme, les religions, la famille, la GPA, le féminisme…

Un roman dense, humaniste et militant.

Actes Sud, 2021

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres

Vous êtes abonné-e dans une autre bibliothèque de la Métropole ?
Consultez son catalogue