Satisfaction / Nina Bouraoui

I can’t get no satisfaction… les paroles de la chanson des Rolling stones résonnent dans ce titre choisi par Nina Bouraoui pour son nouveau roman.

Dans un récit sensuel et troublant, le lecteur est pris pour confident des pensées et divagations de madame Akli. En désamour de son mari qu’elle a suivi en Algérie, cette femme mélancolique rêve de petits séismes pour ébranler son monde endormi. La relation fusionnelle qu’elle entretient avec Erwan, son fils de dix ans, se trouve bousculée par l’arrivée d’une fillette très spéciale, Bruce et de sa mère Catherine Bousba. Deux amitiés naissantes qui cristallisent la jalousie maladive de Madame Akli et ses névroses. C’est dans dans sa cuisine et son jardin, bulles domestiques réconfortantes sublimées, qu’elle puise un peu de réconfort.

Je suis passée par des états contrastés à la lecture des sept carnets de madame Akli : émue par l’écriture sensorielle et les descriptions très belles de la nature algérienne, troublée par cette galerie de personnages singuliers aux liens dysfonctionnels, agacée parfois par les égarements frisant la folie de Madame Akli … Mais, Nina Bouraoui nous offre, au-delà de ces pages qui s’apparentent à celles de journaux intimes, un véritable récit dont la tension monte crescendo, avec en point d’orgue un dénouement inattendu !

Lattès, 2021

À retrouver (entre autre) à la Bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné à une autre bibliothèque de la métropole ?
Consultez son catalogue