Le chant de la machine / D. Blot (scén.), M. Cousin (des.)

Attention réédition bédé culte !

A travers un long mash-up décomplexé, les deux auteurs, clubbers et trainspotters de la première heure retrace, entre fiction et documentaire, l’histoire de la house music, héritage de plusieurs courants musicaux et culturels.

David Blot découpe ainsi en chapitres les différentes scènes et dates clés du mouvement. Le trait crumbien de Mathias Cousin perpétue et scelle cette histoire d’un pan libertaire de la musique.

Même si dans les années 90, je suis passé au travers de la house music et des free parties, je portais déjà attention au phénomène en empruntant quelques albums cultes à la médiathèque.

Je retrouve aujourd’hui avec plaisir et nostalgie (et un peu désabusé sur le recyclage perpétuel des modes, d’autres appelleront cela « digestion ») à travers cette réédition augmentée, comprenant l’intégrale du livret collector New Order de 2001, la préface des Daft Punk ainsi que des pages inédites d’un « Chant alternatif » et une nouvelle couverture, quelques références discographiques qui ont forgé ma culture musicale.

Voici une playlist chronologique adaptée à la lecture de cette oeuvre empreinte d’humanité et de sincérité qui inspira Mia Hansen-Løve pour son film Eden.

Playlist Le chant de la machine.

Editions Allia, 2016.

À retrouver (entre autre) à la Bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné à une autre bibliothèque de la métropole ?
Consultez son catalogue