Prosthetic boombox / Cola Boyy

À l’occasion de la journée internationale des personnes en situation de handicap et de la semaine locale du handicap qui se tiendra du 07 au 11 décembre, nous faisons le focus sur un musicien talentueux.

Depuis la sortie de son premier EP en 2018, Cola Boyy pétille de projets : collaborations avec The Avalanches, MGMT, Devandra Banhart, tournée en Europe qui le fait passer par Paris, sortie d’un premier album.

Le musicien originaire d’Oxnard en Californie n’a pourtant pas toujours eu la vie facile : handicapé de naissance, métis, chômeur, marginal, moqué pour sa voix nasillarde et son allure, jouant dans les squats devant une trentaine de zonards, il a sut néanmoins faire preuve d’abnégation et le personnage a fini par taper dans l’oeil et les esgourdes du producteur d’un label branché parisien Record Makers (Air, Kavinsky, Sébastien Tellier…).

Il n’est pas à une contradiction près : conscient de l’aura de son aspect « freak » mais pas non plus près à se laisser dévisager comme un monstre, américain mais communiste, ses textes écorchent le capitalisme sur une fusion disco, funk, rap et house mais son addiction à la célèbre boisson gazeuse à laquelle il doit son blase fait de lui une publicité ambulante pour la multinationale du soda. Le garçon a néanmoins du piquant comme en témoigne l’interview ci-dessous.

Extrait d’interview à lire sur le site Greenroom.fr

Record Makers, 2021.

À retrouver (entre autre) à la bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné.e dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue