Magnum et la street photography / Stephen McLaren

« Au fond, la photographie de rue est une activité essentiellement solitaire et poétique, réclamant des trésors de patience et de souplesse. » S. McLaren

C’est l’apparition des Leica, appareils peu encombrants et robustes permettant d’excellentes prises de vues avec une grande spontanéité, qui participe à l’émergence de la photographie de rue dès les années 30. Munkacsi, André Kertész ou encore Henri Cartier Bresson (fondateur de la l’agence Magnum en 1947) s’en emparent pour proposer une nouvelle forme de photographie « impétueuse et proche du sujet, coulant le mouvement même de la vie dans l’espace du cliché  » précise l’auteur.

L’ouvrage est un recueil de réflexions sur le métier illustré par les clichés d’une soixantaine de photographes de la célèbre agence. Il permet d’observer l’évolution du genre et des techniques et, en filigrane, témoigne des transformations du monde.
Stephen McLaren met en scène ce patrimoine d’images unique et souvent inédit, autour de 7 thèmes : Temps libre, En chemin, Faire son marché, Regards sur NYC, Paris, Londres et Tokyo.

Actes Sud, 2021

À retrouver (entre autre) à la Bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné.e dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue