47 cordes / Timothé Le Boucher

Mais où et quand va s’arrêter la psyché perturbée de Timothé Le Boucher ?

Chaque BD, oups roman graphique, illustre un nouveau coup de coeur publié sur ce même blog et vaut la meilleure psychanalyse du monde.

Très en phase avec son temps, il questionne toujours le sentiment d’altérité, le moi-profond, l’amour, la sexualité, la manipulation, la perversion de manière angoissante et peut-être un peu autobiographique. Ne se représente t-il pas lui même ainsi sous les traits de son personnage principal, Ambroise, jeune et ténébreux harpiste manipulé par une métamorphe qui veut le posséder corps et âme ? Lui est plutôt obnubilé par son pari faustien, pour obtenir la harpe de ses rêves, avec une perverse cantatrice qui n’est autre que cette même métamorphe.

Certains passages rappellent l’univers de Lynch, Cocteau ou Kubrick notamment la fameuse scène orgiaque dans Eyes Wide Shut. Sa ligne ronde et ses couleurs claires ensorcèlent le lecteur dans ce jeu du qui est qui ? Vivement la suite que nous puissions nous installer sur le divan, à peu de frais, pour la conclusion de cette passionnante histoire.

Deux conseils musicaux pour « ambiancer » votre lecture : Mary Lattimore et Lavinia Meijer

Glénat, 2021.

Disponible à la Bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné.e dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue

9782344042052-P-8G