Les intranquilles / réal. Joachim Lafosse

« La nécessité de prendre le temps d’écrire, de travailler avec des gens prêts à prendre ce temps. Ce calme, cette tranquillité étaient absolument nécessaires pour faire un film qui justement décrit l’absence totale d’apaisement. » J. Lafosse

« Les intranquilles » est un titre parfaitement choisit pour ce film qui nous fait entrer dans l’intimité d’une famille dont le père Damien (Damien Bonnard) est bipolaire. Sa compagne Leila (Leïla Bekhti) et leur fils (Gabriel Merz Chammah) sont confrontés au quotidien à ses crises maniaco-dépressives.

La mise en scène s’adapte aux émotions de chacun sans en rajouter et l’interprétation juste et fine des acteurs traduit la souffrance de ce couple et de cette famille face à la maladie.

Mais au-delà le film interroge sur la capacité et les limites de l’engagement amoureux : « Ce que j’ai essayé de filmer, c’est ce moment où l’on comprend que l’autre ne sera pas là où on l’attend. Dans ces cas-là qu’est-ce qu’on fait, on rompt ou on continue ? »

Un film intelligent et très touchant.

Blaq out, 2022

À retrouver (entre autre) à la bibliothèque des Champs libres ou sur le portail les Médiathèques Rennes Métropole

Vous êtes abonné.e dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue