Outresable / Hugh Howey

Un roman post-apocalyptique pour les nostalgiques de la Horde du Contrevent.

En effet, Outresable tente une incursion dans un Monde très proche de l’œuvre d’Alain Damasio : un monde dévasté, empli de vent et d’un sable qui petit à petit recouvre toute trace de civilisation, forçant les Hommes restant à « écoper » pour désensabler le peu de villes restantes, reconstruire plus loin, sous la protection d’immenses murs, qui eux-mêmes ne sont que des paliatifs temporaires à un ensevelissement inéluctable !

Dans ce monde dévasté, notre personnage principal est un « plongeur »…oui, oui ! À plusieurs mètres sous le sable, ces hommes fouillent les vestiges des villes de notre temps, pillent les buildings (les « grattes-sols »), rapportent métaux, tissus et autres denrées rares disparues de la surface.

Comme dans son magistral Silo, Hugh Howey nous décrit si parfaitement les sensations du plongeur, que l’on est pris de vertige, de suffocation à l’idée de tout ce sable lourd tout autour de nos protagonistes…une lecture en apnée en somme !

La fin n’est malheureusement pas à la hauteur de ce que tout le reste du roman installe petit à petit. Trop rapide (bâclée diront certains), elle met fin à ce qui aurait pu honnêtement lancer une série, achevant le récit sans en donner toutes les clés ou réponses, tranchant le destin de personnages suivis depuis de très nombreux chapitres.

Mais que cela ne vous empêche pas de plonger en grande profondeurs avec nos héros !

2019 – Actes Sud

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue