Pourquoi pas la vie/ Coline Pierré

« C’est leur secret, leur plus grande force. Ils ont peur de tout mais quand ils accordent leur confiance, alors c’est absolu. Quel adulte est encore capable de ça? Elle voudrait protéger éternellement cet apaisement, en récolter pour toujours l’odeur laiteuse et le velouté, découper les contours de leur sérénité à la petite cuillère ».

Hiver 1963, l’écrivaine Sylvia Plath, séparée de son mari Ted Hughes,dont la carrière a toujours primé sur la sienne, sombre dans le désespoir et met fin à ses jours, intoxiquée au gaz.

Coline Pierré fait le pari un peu fou de renverser cette fin tragique en donnant à la poétesse virtuose sa revanche : « pourquoi pas la vie » ? Reprendre son quotidien de mère célibataire, travailler à l’adaptation de son roman La cloche de verre en comédie musicale, accepter le réconfort offert par ses amis Al, Greta et Simone, tenir ses vieux démons le plus éloignés possible pour trouver un chemin vers l’émancipation… Ce récit à la croisée des genres, entre uchronie et bio romancée, donne à voir le quotidien réinventé d’une Sylvia résiliente. Intriguée et un tantinet sceptique quant au postulat risqué de Coline Pierré, je me suis vite laisser charmer par cette lecture qui qui ne manque pas d’originalité et donne incontestablement envie de redécouvrir l’œuvre fascinante de Sylvia PLath !