Quand tu écouteras cette chanson / Lola Lafon

Un récit intimiste de la collection « Ma nuit au musée » – qui rend un hommage authentiquement respectueux à Anne Frank – traversé par les vertiges de l’adolescence, le devoir de mémoire, la culpabilité des survivants pour sonder les mystères de l’écriture, traçant les parallèles entre son destin et celui de la jeune fille.

De cette nuit « au bord de l’abîme » passée dans l’Annexe (nom donné à la cachette d’Anne Frank et de sa famille), à Amsterdam, l’écrivaine prend conscience de sa judéité, dit tout le poids que cela représente, y voit les raisons de son anorexie comme de sa solitude, y trouve les raisons de sa proximité avec les exilés, les apatrides et se penche sur ses propres racines ; elle ressuscite aussi la mémoire d’un étudiant disparu trop jeune, emporté comme Anne Frank, mais sur un autre continent, dans la tourmente de l’Histoire des hommes qui se répète.

Alors la seule foi qui reste est la foi en la littérature  ; celle-ci peut ouvrir les yeux, honorer les morts, montrer ainsi que nous sommes vivants, que nous pouvons témoigner en trouvant les mots les plus justes et les plus beaux pour abolir l’oubli.

Stock, 2022

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la métropole ?
Consultez son catalogue.

Pour réécouter Lola Lafon à Totemic sur France Inter :