Jusque dans la terre/ Sue Rainsford

« Les étés, par ici, sont faits de longues herbes négligées, d’une uniforme lumière citron, de chaleur qui cuit la terre et qui fait vibrer l’air. Les ombres sont si noires, si profondes qu’elles semblent aussi solides, aussi vivantes que les corps qui les projettent.
Par ici, l’été, même les matins, quand je me lève, je laisse la chaude confusion de mes draps pour aller dehors, sur les pavés de la cour, et j’examine la grille de la bouche d’évacuation. »

La lecture du premier roman de l’auteure irlandaise Sue Rainsford est une délicieuse plongée en eaux troubles. Un inclassable weird fiction qui dénote de ses confrères de la rentrée littéraire. On adore !

L’histoire? Celle d’un père et de sa fille, Ada, nés de la Terre et de ses secrets. Deux mystérieux guérisseurs qui prodiguent des soins aussi surprenants qu’opérants pour soulager les maux des habitants : endormir leur corps, plonger dans leur chair pour en retirer le mal, leur chanter des mélodies apaisantes et parfois les enterrer pendant quelques temps…Dans ce quotidien rythmé par les cures, la jeune Ada s’éprend du beau et sulfureux Samson. Cette passion naissante va cristalliser la désapprobation et le courroux des familles respectives.

Un récit d’émancipation viscéral et sensuel porté par des personnages tous plus inquiétants les uns que les autres. L’univers horrifique et fantasmatique crée par Sue Rainsford empruntant à la fois aux métamorphoses d’Ovide, à la tragédie grecque et au conte gothique est parfaitement porté par son écriture fluide, maitrisée, organique et symbolique à la fois. A quand le prochain?

Aux forges de Vulcain, 2022

À retrouver (entre autre) à la bibliothèque des Champs libres

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue