Harley Quinn : Breaking glass/Mariko Tamaki (scénario), Steve Pugh (dessin)

Un conte d’un nouveau genre qui mélange avec brio les genres, tout en réinventant le mythe Batman.

C’est avec cinq billets verts en poche que Harleen Quinzel débarque, seule à 15 ans, dans l’une des villes les plus dangereuses du monde : Gotham City.

Recueillie par Mama, une drag-queen au cœur d’or, Harleen apprivoise sa nouvelle vie, sa future meilleure amie Ivy et de nouvelles problématiques. Aussi, quand le cabaret de Mama devient la cible d’entrepreneurs, Harleen change de ton. Que faire alors ? Résister, oui. Mais aux côtés de qui ? La militante pacifiste Ivy ou le très énigmatique Joker ?

Entre ironie grinçante et vannes bien placées, Mariko Tamaki réussit le délicat équilibre entre une imitation de biographie fictive et un remake de Batman. Réécriture, clins d’œil, hommage et originalité : à l’image de la personnalité folle de Harley, le mythe Batman se tord et se déforme de façon inventive et géniale. On va de surprises en surprises avec en plus des rebondissements énormes et une fin à couper le souffle.

Urban Comics, 2020

À retrouver (entre autres) à la Médiathèque Chartres de Bretagne.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la métropole ?
Consultez son catalogue.